Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFTC Santé sociaux 44 Nantes et Loire-Atlantique

Selon le baromètre Carnet de Santé, réalisé par Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), le Quotidien du Médecin, le Figaro Santé et France Info et rendu public en décembre dernier, plus d’un tiers (38 %) des personnels hospitaliers ont été malades au cours des deux derniers mois. C’est presque deux fois plus que la population générale et 6 points de plus que l’an dernier à la même époque

Selon l'analyse du Professeur Didier Truchot de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, dont le rapport est accessible en lien avec la présentation des résultats du sondage, les professionnels de santé sont de mauvais élèves en termes de prévention, et pire, nombreux sont ceux qui ont des comportements à risques, risques que pourtant ils combattent auprès de leurs patients".

L'analyse statistique sur les facteurs de stress montre deux choses :

- d'une part qu'"il existe de très nombreux facteurs de stress qui « plombent » le quotidien de professionnels au premier rang desquels figurent, d’abord « l’empêchement » (l’incapacité à pouvoir exercer correctement son travail) et, ensuite, à un niveau extraordinairement préoccupant « les comportements des patients » (agressivité, insultes, manque de considération)".

- d'autre part, que "ce sont les infirmiers et aides-soignants qui, encore une fois sont les plus lourdement affectés par les principaux facteurs de stress identifiés et notamment par les mauvais comportements des patients, alors même qu’ils sont unanimement aimés et loués par les Français et les patients" (mais ils sont aussi les plus touchés par le travail empêché, la charge de travail et la souffrance des patients).

Cause ou conséquence de cela, leur satisfaction au travail baisse encore de 10% en étant inférieure de 18% à la moyenne des Français, révèle le sondage d’Odoxa.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :