Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFTC Santé sociaux 44 Nantes et Loire-Atlantique

Commentaire

On notera tout de même que la diminution du nombre de lits en HTC (hospitalisation à temps complet) de l'ordre de 13500 lits en moins en 2017 par rapport à 2013, est très nettement supérieure à la hausse du nombre de places en HTP (hospitalisation à temps partiel), de l'ordre de 3400 places en plus sur la même période. Or le taux de rotation sur les places en ambulatoire ne suffit pas à compenser.

Il y a donc globalement une baisse de l'offre, qui interroge au vu des épisodes d'hôpital en tension devenus récurrents (et dont la durée augmente) dès qu'il y a une forte augmentation des hospitalisations, spécialement de personnes âgées pendant l'hiver et même au début du printemps, alors que le vieillissement de la population va continuer dans les prochaines années à générer une augmentation de l'âge moyen des personnes hospitalisées, et que l'âge moyen de l'espérance de vie en bonne santé tend à stagner.

Pour conclure, si le virage ambulatoire correspond bien à une tendance de fond du système de santé à diminuer la durée de séjour dans les établissements au bénéfice des patients et de leur retour rapide à domicile, indépendamment des discussions sur l'équilibre entre les risques associés à la prolongation du séjour à l'hôpital, et ceux d'un retour trop précipité et mal suivi et accompagné, ce virage ne doit pas se faire au détriment des nécessités d'hospitalisation conventionnelle en période hivernale ou en cas d'épisode épidémique (voire en cas de déclenchement d'un plan blanc !).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :