Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFTC Santé sociaux 44 Nantes et Loire-Atlantique

Les « agents biologiques » sont définis comme des « micro-organismes (bactéries, virus, parasites, champignons), dont certains sont susceptibles de provoquer chez l’homme des infections, des allergies ou des intoxications, voire des cancers ».

Selon les résultats d'une enquête de la DARES (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du Ministère du Travail)  issue de l'enquête Sumer réalisée en 2009-2010 , on notera notamment que près de 75% des salariés des secteurs de la santé et de l'action sociale, culturelle et sportive sont potentiellement exposés (c'est de très loin de plus fort taux d'expositions potentielles, devant celui des salariés des services aux particuliers et aux collectivités (59 %). "Les fonctionnaires, très présents dans cette famille professionnelle, sont de ce fait plus exposés que les autres, particulièrement ceux de la fonction publique hospitalière", précise la DARES.

Les salariés des services aux particuliers et aux collectivités sont concernés en particulier lorsqu’ils sont en contact direct avec la personne, avec des liquides biologiques ou avec une contamination aérienne ; leur exposition peut également être liée aux activités de traitement des déchets et eaux usées, et de nettoyage-propreté).

La DARES ajoute que s’il n’existe pas de différence d’exposition en fonction de l’âge, le sexe constitue en revanche un critère discriminant. En effet, les femmes sont deux fois plus nombreuses (30,0 %) que les hommes (15,3 %) à être exposées à des agents biologiques de façon potentielle", ce qu'on peut mettre en relation avec la forte proportion (voire très forte dans le domaine de la santé) de femmes dans les activités et métiers les plus concernés.

Le tableau 5 du document de la DARES fournit les chiffres en détaillant par activités et par types de tâches (cf rubriques ci-dessous), le détail des résultats est accessible ICI.

Activités concernées

  • Milieu de soins et de diagnostics
  • Milieu médico-social et social
  • Autres milieux:
    • Dont : activités funéraires
    • activité en milieu pénitentiaire, hors établissement sanitaire.
    • services à la personne hors milieu médico-social et social
    • coiffure, soins esthétiques, thalassothérapie, manucure - pédicure
    • autres (laboratoire de recherche et de production)

Types de tâches

  • Soins d’hygiène, nursing et assistance à la personne
  • Soins médicalisés non invasifs
  • Soins médicalisés avec gestes invasifs
  • Gestes techniques en laboratoire d’analyse médicale d’anatomo-pathologie et de recherche
  • Autres types de tâches (maintenance, ménage en milieu de soin)

L'enquête s'intéresse aussi bien sûr aux salariés exposés dans un contexte d'utilisation délibérée d'agents biologiques. Parmi les salariés exposés, la plupart sont fonctionnaires et travaillent dans le domaine professionnel des études et recherches. "Les activités concernées sont celles de laboratoire de recherche ou de développement utilisant des micro-organismes, notamment lors de l’utilisation de petits animaux de laboratoire". Même si des mesures de prévention sont souvent mises en place, et que le nombre de salariés concernés est assez restreint (158 000 au niveau national en 2010) par rapport à celui des salariés potentiellement exposés, la DARES estime que "le nombre de salariés (exposés dans un contexte d'utilisation délibérée) ne disposant pas de moyens d’hygiène adaptés demeure important, alors que les activités concernées les exposent de manière délibérée à des agents biologiques."

Accès à la publication de la DARES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :