Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par CFTC Santé sociaux 44 Nantes et Loire-Atlantique

La Gazette Santé Social analyse les annonces de la ministre de la Santé Agnès Buzyn sous le titre "Un plan à 430 millions d’euros et des orientations à approfondir", mais le contenu de l'article masque difficilement sous ce titre plutôt neutre les insatisfactions des directeurs et organisations du secteur (FNADEPA, AD-PA...), même si le moratoire de 2 ans (2018-2019) obtenu sur la réforme du financement satisfait évidemment la FHF (fédération hospitalière de France, organisation qui regroupe la presque-totalité des établissements publics), qui avait protesté que cette réforme était budgétairement négative pour les EHPAD publics.

Quand on lit les réserves des directeurs sur le saupoudrage de moyens clairement pas à la hauteur des besoins, on est conforté dans le constat que ce n'est sûrement pas ce plan en l'état qui va répondre aux besoins en personnels au service des résidents (ou des personnes âgées nécessitant des soins et des aides pour leur maintien à domicile) et revaloriser les métiers soignants au service des personnes âgées.

De quelle qualité de vie au travail (la fameuse QVT que l'on nous met à toutes les sauces, surtout quand le manque de temps disponible pour les résidents met les soignants en souffrance) peut-on parler dans ce contexte ?

« Les mesures annoncées sur l’AAD vont permettre 9 minutes de plus d’aide par jour, sans aucune revalorisation salariale envisagée », regrette Romain Gilzome, directeur de l'AD-PA. Est-ce cela qui va améliorer la "bientraitance" des résidents ?

Souhaitons que cet été ne soit pas trop chaud, pour les résidents, pour les personnes âgées accompagnées au domicile, pour les professionnels, pour les urgences...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :